L'Université de Genève et ses étudiants juifs russes

Visite 2.

L'Université de Genève et ses étudiants juifs russes à l'époque de Lénine et de Weizmann.

Durée: 1h00-1h15

Tarifs de groupe: de 2 à 10 personnes: 120 CHF (100 €)

                               de 11 à 20 personnes: 160 CHF (130 €) 

                               de 21 à 30 personnes: 200 CHF (165 €)

Départ: Place Neuve (Entrée du Parc)

Parcours: Parc des Bastions, Rue Saint-Léger, Rue De-Candolle

Organisation des visites:

- A la demande: Avec un préavis minimum de 8 jours et sous réserve de disponibilité à la date choisie. Les tarifs sont ceux indiqués ci-dessus.

- Sur annonce: Celles-ci sont programmées et annoncées à l'avance. Le tarif d'inscription (hors tarifs groupes) est alors de 20 CHF (16 €) par personne.

Bref descriptif de la visite

Construite à partir de l'année 1874, l'Université de Genève remplace l'ancienne Académie fondée par Calvin en 1550. Si l'inscription des élèves est assez timide les premières années, elle augmente significativement vers 1890 avec l'arrivée massive d'étudiants dits "orientaux" provenant pour l'essentiel de l'Empire russe.

 

Hommes et femmes: sur un pied de complète égalité.

Ces étudiants, qui représenteront jusqu'à 65 % des effectifs totaux de l'Université, étaient pour nombre d'entre-eux de confession juive. Ils joueront un rôle essentiel dans le développement de l'institution, notamment au niveau de sa faculté de médecine où il est à noter une forte présence féminine parmi les étudiants.

La Suisse est en effet un des rares pays en Europe qui n'applique aucune restriction d'accès aux études supérieures. Hommes et femmes sont admis sur un pied de complète égalité, quelle que soit leur origine et leur appartenance religieuse.

Genève, carrefour d'échanges.

Mais l'Université de Genève n'attire pas seulement que des étudiants en quête d'instruction et de savoir. Elle attire aussi nombre d'intellectuels et autres leaders politiques issus des différents mouvements contestataires qui secouent encore une fois cet Empire russe en pleine crise.

La Petite Russie Genevoise

A Genève, opresseurs et opressés se côtoient. Alors que les grands hôtels genevois abritent les "blancs" sympathisants du Tsar, la "Petite Russie genevoise", autour du quartier de Plainpalais, devient un véritable carrefour d'échanges où s'entremêlent les socio-démocrates comme Vladimir Ilitch Lénine et Gueorgui Plékhanov; les bundistes comme Tsemah Kopelson et Vladimir Medem; les sionistes comme Chaïm Weizmann et Martin Buber; et enfin les anarchistes comme Manuel Daïnow.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123website.ch
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

05.03 | 10:48

A la retraite au sud je prend letemp de vous lire et aprecier votre site

Mes meilleurs salutations

Samy Toledano

...
03.12 | 10:00

Nee a Geneve je suis interessee de lire votre livre- Histoire de la communauté juive de Carouge et de Genève (French Edition) vol 1& 2.

...
13.05 | 15:55
13.04 | 15:22
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE